Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l’invitation de notre Comité, Monsieur Brita Hagi Hasan, maire d’Alep-Est, fait étape à Metz ce jeudi 15 décembre après de nombreuses villes en France et à l’étranger. Il sera reçu à 15h à l'Hôtel de Ville pour une réception officielle (ouverte à tous ) par M le Maire et le Conseil municipal et la remise de la Médaille de la Ville en signe de solidarité avec la population civile d'Alep et témoignage de fidélité à la Charte d'Amitié Metz-Alep signée en 2013. A 14h55, la cloche de la Tour de la Mutte sonnera en solidarité avec ALEP.

Rencontre-conférence  à 18h30 au salon Claude Lefèvre de l’Arsenal, place de la République(1er étage, accès PMR, parking République, Mettis et bus arrêt République).

Depuis le 15 novembre 2016, jour où les premiers raids aériens sont partis du porte-avion russe basé en Méditerranée, les bombardements sur Alep et son gouvernorat se sont intensifiés au point de devenir les plus violents depuis le début du conflit.

270 000 personnes dont 120 000 enfants, selon une évaluation récente réalisée par les conseils locaux de la zone, sont sous siège total à Alep-Est à la veille de tomber.

 

Monsieur Brita Hagi Hasan est un des représentants majeurs des Syriens qui pour une large part, ne se reconnaissent ni dans le régime de Damas, ni dans les djihadistes.

Ses voyages en France ont pour objectif d’exposer la situation à Alep-Est et parler du travail de la société civile, notamment du Comité civil de la Ville d’Alep dont il a été élu Président (ce qui correspond au statut de nos maires) en décembre 2015, pour le 4è mandat de cette fonction représentative.

Le Comité civil de la Ville d’Alep a été créé en mars 2013 pour assurer une continuité des services publics après le retrait du régime Assad en juillet 2012.

Monsieur Brita Hagi Hasan  a été l’invité de la Ville de Metz et du Comsyr en juin dernier pour le 3è anniversaire de la Charte d’Amitié Metz-Alep.

Il a  ensuite été l’invité en octobre du parlement français et a rencontré  à cette occasion le président de la République et le ministre des Affaires étrangères.

 

Depuis septembre, Monsieur Brita Hagi Hasan n’a pu retourner à Alep, étant en réunion en Turquie au moment où le siège s'est refermé sur la ville.

 

Il lance depuis lors sans relâche un appel pressant à tous les gouvernants, organisations internationales, institutions et citoyens pour instaurer une solution humanitaire pour Alep où se déroule un véritable génocide de la population civile et une destruction systématique de la ville.

Tag(s) : #Manifestations, #alep, #Charte, #Solidarité

Partager cet article