Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comsyr soutient l’appel à dons de M Brita Haji Hasan, et-maire d’Alep, pour porter secours aux familles déplacées de la Région d’Idlib. En partenariat avec l’ONG MohlamTeam. La collecte continue. 4 millions de personnes en état d'urgence humanitaire.

Vous pouvez donner 

directement sur le site de MohlamTeam https://molhamteam.com/fr/campaigns/159

Ou par l’intermédiaire de COMSYR qui transmettra. 

Versement par chèque ou virement. Voir notre page Faire un don. Comsyr établira un reçu fiscal (don>20€) pour ces dons.

Alors que le conflit en Syrie perdure pour la neuvième année consécutive, la souffrance des

civils touchés par la guerre s’accroît toujours plus.

Les opérations militaires lancées par le régime syrien et ses alliés depuis début mars 2019 dans les campagnes du nord de la province de Hama et Idlib, au nord-ouest du pays, ont été particulièrement destructrices et violentes à l’encontre des populations et des infrastructures :

• Plus de 100 écoles ont été détruites à la suite de bombardements intensifs dans les zones ciblées.

• Plus de 30 hôpitaux et établissements de santé fournissant des soins de santé aux civils ont été détruits.

• Plus de 1 000 civils, principalement des femmes et des enfants, ont été tués et plus de 10 000 civils blessés.

• Plus d'un million de civils syriens se sont déplacés des zones de conflit vers des zones jugées plus sûres près de la frontière turco-syrienne en peu de temps.

 

Cette vague de déplacements constitue la plus grande vague de déplacements en Syrie au cours des neuf années de conflit.

Les personnes déplacées se sont installées dans les camps de la frontière turco-syrienne, ce qui pèse lourdement sur la capacité d’accueil de ces camps, la population de certains camps a atteint quatre fois la capacité estimée.

 

À ce jour, le taux de réponse des organisations humanitaires opérant dans la région a été estimé à 31,77% des besoins, la plupart des nouveaux camps sont aléatoirement établis et ne respectent pas les normes internationalement reconnues, conformément aux normes SHPERE, en ce qui concerne les besoins humanitaires minimaux dans les situations de guerre et de catastrophe. Ces camps souffrent d'une grave pénurie d'installations sanitaires et médicales en particulier, menaçant de manière catastrophique la propagation des maladies et des épidémies. 

En outre, plus de 200 000 personnes déplacées vivent à la belle étoile juste sous les oliviers alors que l’automne et ses nuits froides arrivent.

 

M BRITA HAGI HASAN Ex-maire d’Alep-Est, que nous avons reçu plusieurs fois à Metz dans le cadre de la Charte d’Amitié Metz-Alep, appelle à ne pas participer au silence général qui entoure la situation tragique de la population civile syrienne et à nous mobiliser pour apporter une aide humanitaire d’urgence sur cette zone qui piège tant de familles meurtries, d’enfants sans espoir.

 

En partenariat avec l’ONG MohlamTeam dont l’audience est internationale, il lance un appel à dons pour un montant de 50.000€.

 

Tag(s) : #Aide d'urgence, Solidarité

Partager cet article